4 entreprises de biosciences du Nouveau-Brunswick participent au concours Percée pour entreprises en démarrage

4 entreprises de biosciences du Nouveau-Brunswick participent au concours Percée pour entreprises en démarrage 4 des 12 demi-finalistes de Percée travaillent avec les technologies de biosciences Jenny Keleher le 9 février 2017

12 entreprises se trouvent parmi les demi-finalistes de Percée, un concours pour les entreprises en démarrage organisé par la FINB. 5 des demi-finalistes sont des entreprises en biosciences avec des technologies en agriculture, en santé humaine et animale, et en bio-TI.

 

Le concours Percée est un concours national pour les entreprises en démarrage organisé par la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick. Avec plus de 1 million de dollars en prix, il s’agit d’une occasion pour les entreprises en démarrage d’obtenir du financement et d’améliorer leur plan d’affaires.

12 entreprises font partie des demi-finalistes, dont 4 présentent des technologies en biosciences. Le nombre d’entreprises de biosciences en démarrage est en croissance au Nouveau-Brunswick, tout comme le réseau de collaborateurs et d’appui pour ces nouvelles entreprises.

Les 12 demi-finalistes ont participé à un camp d’entraînement en janvier, et présenteront leur plan d’affaires pour une évaluation en février. Les finalistes seront annoncés le 1er mars, et les lauréats seront nommés lors du gala de remise de prix le 23 mars à Fredericton.

Les entreprises de biosciences qui se sont rendues aux demi-finales sont SomaDetect (système de surveillance de la qualité du lait), WEnTech Solutions (logiciel pour les projets de valorisation énergétique des déchets), Zecken Laboratories (diagnostic pour la maladie de Lyme), et PFERA (système d’analyse laitière qui prédit quand les juments vont mettre bas). BioNB a communiqué avec les 4 bioconcurrents pour en apprendre davantage au sujet de leur expérience avec Percée et au-delà.

Les quatre compagnies se trouvent à différentes étapes du développement de leur entreprise, mais chacune d’entre elles est basée sur une technologie solide élaborée grâce à du travail de laboratoire ou de terrain.

Kami Harris de Zecken Laboratories a commencé son parcours en entrepreneuriat à titre de chercheure sur la maladie de Lyme. « En travaillant étroitement avec la communauté de Lyme dans le cadre de divers projets de recherche, je me trouvais constamment confrontée au besoin d’avoir un meilleur diagnostic. En remarquant cet écart, j’ai commencé à réaliser que c’était un produit et un service que j’étais en mesure de livrer. »

En participant au concours Percée, chaque entreprise a dû raffiner son plan d’affaires, et on encourage les participants à obtenir la rétroaction de clients ciblés. Lisa Pfister de PFERA combine son expérience en génie et son travail dans l’industrie équestre pour raffiner son prototype.

« La leçon la plus importante que j’ai apprise en me préparant pour Percée a été d’obtenir une véritable validation de mes clients. Entre la séance de décembre et de janvier de Percée, j’ai mis en place mon programme d’adopteur précoce. J’ai été en mesure de réellement accélérer ma compréhension des désirs de mes clients. »

Alors que Percée a aidé certaines entreprises à raffiner leurs affaires, d’autres l’utilisent comme plateforme pour faire connaître leur nom dans la communauté locale d’affaires et pour obtenir du capital pour faire croître leur entreprise.

WEnTech est une entreprise de logiciel selon le modèle SaaS, qui se spécialise dans le domaine de valorisation énergétique des déchets, un marché international en pleine croissance. Ces projets convertissent les déchets en électricité, en chauffage, en carburant, et en produits chimiques. Le logiciel de WEnTech aidera ces projets à être plus efficients et à faire plus rapidement leurs études de faisabilité.

« Nous avons obtenu du financement et nous avons déjà des adopteurs précoces payants, mais nous avons besoin d’investisseurs stratégiques pour aider à la croissance plus rapide de l’entreprise, dit le directeur général Amir Akbari. Percée offre non seulement cette possibilité, mais nous aide à partager notre histoire et notre expérience avec d’autres entreprises du milieu des entreprises en démarrage du Nouveau-Brunswick. »

La pression et les possibilités de Percée approchent et sont bien réelles, mais pour ces entreprises il s’agit d’une autre étape sur le chemin long et difficile de la création et de la croissance d’une entreprise florissante.

« Au-delà du concours Percée, nous travaillons avec notre deuxième client payant et nous devrions livrer ce projet au cours des prochains mois, dit Amir. Nous travaillons avec nos clients pour obtenir leur rétroaction et améliorer notre logiciel. Notre plan pour 2017 est de compléter cinq projets pilotes. »

Les 12 demi-finalistes sont forts et le concours est chaud, mais les concurrents sont tous d’accord pour affirmer que Percée est une belle plateforme pour présenter l’esprit de la communauté entrepreneuriale du Canada atlantique.

« Nous avons un nombre limité de personnes possédant certaines habiletés technologiques dans la province, mais ils sont tous prêts à participer et aider le plus d’entreprises possible, dit Bethany Deshpande, directeur général du concurrent Percée SomaDetect. Même dans le cadre d’un concours, nous trouvons l’occasion de collaborer, de nous appuyer, et de faire des amis. Il s’agit d’une bonne leçon sur le pouvoir de la collaboration dans notre province, et c’est ce que je préfère du milieu de l’entrepreneuriat ici au Canada atlantique. »

Le dîner de remise de prix le tiendra le 23 mars au Palais des congrès de Fredericton. Les billets sont en vente maintenant.

Mots clés