Stratégie nationale de la bioéconomie du Canada

Le Canada se joint à la liste des pays qui possèdent une stratégie nationale de la bioéconomie Andrew Byrne le 10 juin 2019

Grâce aux centaines de chefs de l’industrie et représentants de la bioéconomie et à tous nos partenaires et commanditaires Agriculture et Agroalimentaire Canada, Bioindustrial Innovation Canada, BIOTECanada, l’Association des produits forestiers du Canada, FPInnovations, BC Bioenergy, BioAlberta, Ag-West Bio, Bioscience Association Manitoba, Manitoba Agriculture, Ontario AgriFood Technologies, Ontario Federation of Agriculture, Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels du Québec, et Nova Scotia Innovation Hub, le Canada a finalement joint les rangs des pays du monde qui possèdent une stratégie dédiée à la bioéconomie.

Les chefs de l’industrie se sont rassemblés pour créer la « Stratégie de la bioéconomie du Canada : Tirer parti de nos forces pour un avenir durable », qui pavera la voie, nous l’espérons, à la promotion d’une bioéconomie durable et circulaire au Canada.

En lisant le rapport complet ici : https://www.bincanada.ca/biodesign, vous remarquerez qu’il contient quatre grandes recommandations :

La réglementation et les politiques gouvernementales doivent être en mesure de changer en fonction des avancées actuelles et à venir en biotechnologie et bioproduits.

Les terres agricoles et forestières sont d’une grande importance, et nous devons établir l’approvisionnement et l’intendance de la biomasse.

Nous devons bâtir et faire la promotion d’entreprises et de chaînes de valeur fortes.

Les entreprises de l’ensemble de la chaîne de valeur doivent se rassembler pour tirer parti des possibilités tant au Canada qu’au niveau international.

Les six éléments à retenir dans la Stratégie sont :

Les politiques et programmes canadiens doivent être pertinents à l’état actuel et futur de l’avancement des biotechnologies et des bioproduits pour permettre à la bioéconomie du Canada de fleurir.

Le Canada doit évaluer de façon appropriée son capital naturel pour assurer la meilleure valorisation des ressources pour réaliser l’impact optimal sur l’économie.

Les entreprises phares sont nécessaires à la bioéconomie et à l’économie canadienne en général. Les entreprises phares nécessitent un plus important accès au capital de risque et au capital patient; des services d’affaires qui peuvent aider les stades plus avancés de la commercialisation; un soutien pour bâtir des écosystèmes forts; et un soutien pour permettre de nouveaux modèles de collaboration dans les chaînes de valeur commerciales.

La promesse du développement et de la transformation de la biomasse est nécessaire pour le développement des économies rurales et nordiques. Pour ce faire, il faut assurer l’accès à la large bande, adopter la transformation sur le terrain, améliorer l’infrastructure de transport et assurer les compétences pour adopter les meilleures pratiques.

Les politiques et la réglementation gouvernant les secteurs clés de la bioéconomie – l’agriculture, la foresterie et l’aquaculture – doivent être cohérentes avec le développement des technologies, et la reddition des comptes doit être structurée afin de permettre des réponses en temps opportun.

Cette stratégie de la bioéconomie créée par l’industrie est un élément clé d’une économie circulaire bien planifiée pour le Canada.

La stratégie comprend aussi 11 études de cas qui illustrent les défis et les possibilités du développement de la bioéconomie du Canada.

Comme plusieurs pays l’ont déjà réalisé, une stratégie dédiée de la bioéconomie permet d’assurer que le pays minimise son impact négatif que le monde tout en maximisant sa durabilité et les possibilités de croissance économie. Nous avons hâte de travailler avec nos partenaires, anciens et nouveaux, au cours des propres années pour mettre en œuvre les recommandations présentées dans ce rapport.

BioNB est honoré d’avoir participé à la création de la première stratégie de la bioéconomie du Canada et de jouer un rôle de premier plan pour la consultation de l’industrie et pour les activités de rédaction qui ont mené à sa publication. Pour toute question au sujet de la Stratégie de la bioéconomie du Canada, veuillez communiquer avec Sandy Marshall, directrice générale de Bioindustrial Innovation Canada au sandym@bincanada.ca.

Mots clés