Twitter devient le champ de bataille d’une chasse aux trésors compétitive sur les biosciences

Un retour sur la chasse aux trésors 2015 des biosciences du Nouveau-Brunswick Jenny Keleher le 18 novembre 2015

Le Nouveau-Brunswick a fait sa place sur Twitter lors de la Semaine nationale des biotechnologies 2015 pendant deux jours, dans le cadre de la 3e chasse aux trésors des biosciences du Nouveau-Brunswick sur Twitter le 5 et 6 novembre. BioNB adore organiser la chasse aux trésors sur Twitter car il s’agit d’une façon amusante de sensibiliser le public face au secteur des biosciences en pleine croissance au Nouveau-Brunswick.

@BioScienceNB a envoyé des gazouillis avec plus de 30 questions liées aux sciences et aux affaires alors que plus d’une douzaine d’utilisateurs frénétiques ont parcouru le Web pour trouver les réponses et envoyer des gazouillis avec leurs réponses. La chasse aux trésors a testé une gamme de sujets, y compris l’identification d’un organisme à partir d’une photo, l’apprentissage de la programmation et du financement des entrepreneurs, et l’information sur les histoires importantes de la biotechnologie mondiale.

En plus d’offrir une expérience éducative amusante, les prix de cette année comprenaient un gros tirage pour les participants. Les utilisateurs tentaient de remporter un drone volant, une caméra GoPro, et d’autres technologies intéressantes commanditées par Planet Hatch, le Centre Venn, LuminUltra, Opportunités NB, et le Centre des sciences et technologies du bois de l’UNB. Certaines des questions exigeaient simplement une recherche rapide sur Google, y compris l’identification de l’entreprise du Nouveau-Brunswick qui désire traiter le cancer grâce au venin de la musaraigne, ou nommer l’organisation du Nouveau-Brunswick qui possède une plateforme en ligne qui connecte les entrepreneurs aux mentors.

Certaines questions exigeaient une recherche exhaustive, comme de chercher dans les 400 pages du guide Wood Handbook pour trouver l’humidité minimale d’un arbre (12 à 15 %, pour les curieux). Il fut difficile de confondre ces esprits vifs, même lorsque les questions étaient protégées par mots de passe composés d’énigmes ou qu’ils leur demandaient de chercher à travers des présentations de la Conférence du Canada atlantique sur le bioraffinage. Même si chacun des concurrents a eu la chance de surpasser leurs rivaux, les professionnels et les étudiants en science et technologie avaient un avantage définitif par rapport au public. Ils ont dominé le quiz sur la biologie comprenant des questions comme « pourquoi les humains sont-ils incapables de digérer l’herbe? » et « quel type d’organisme représente une plus grande proportion de la biomasse mondiale que l’ensemble des plantes et les animaux? ». Ils ont excellé pour les questions leur demandant d’identifier l’équipement de laboratoire à partir d’une photo, et ont rapidement dessiné des diagrammes impressionnants pour des systèmes de biogaz vers la fin du concours.

Au total, la Chasse aux trésors a donné une visibilité à près de 40 entreprises, professionnels et programmes du milieu des biosciences. L’activité sur Twitter a permis d’amasser plus de 500 gazouillis avec le mot-clic #NBW2015 et généré environ 367 183 impressions de 491 mentions sur Twitter par 84 utilisateurs. BioNB est extrêmement fier du niveau d’engagement de la communauté et est heureux de faire la promotion d’un milieu des biosciences excitant et dynamique. Les biosciences transforment notre façon de manger, de générer de l’énergie et d’utiliser les médicaments, et nous voulons le faire savoir au monde.

Vous désirez en savoir davantage sur la façon d’organiser la Chasse aux trésors sur Twitter? Communiquez avec Jenny.

Mots clés