L’innovation au cœur de la capacité d’attirer l’investissement

Écrit par Meaghan Seagrave, BioNB Jenn O'Donnell le 12 janvier 2015

Dans notre environnement économique mondial actuel, c’est que qui nous distingue qui nous rend plus attirants auprès du monde extérieur. L’innovation est un jeu mondial et nous devons nous assurer d’être prêts à jouer au niveau expert.

Attirer des investissements directs étrangers (des IDE) et élaborer des occasions d’exportation sont des composantes nécessaires à la croissance économique, particulièrement pour une province comme le Nouveau-Brunswick. Nous sommes tous des agents de développement économique et nous devons donc clairement comprendre ce qui nous distingue afin d’attirer efficacement des IDE, et développer et exploiter notre potentiel d’exportation.

Commençons par identifier nos éléments distinctifs :

  • Le Nouveau-Brunswick accueille une douzaine d’établissements de recherche (oui, une douzaine) qui travaillent avec des entrepreneurs sur des biotechnologies novatrices ou qui élaborent eux-mêmes des biotechnologies novatrices. Ajoutez à cela nos 4 universités, 7 collèges et une histoire de 150 ans en agriculture, pêche, aquaculture et foresterie et il est évident que notre petite province n’a pas d’égal en matière d’intelligence par habitant et d’expertise dans les domaines traditionnels.
  • Une province axée sur l’innovation, des priorités claires en matière de développement économique axées sur la promotion du transfert technologique, l’investissement offert aux entrepreneurs locaux et un écosystème organisé pour appuyer des occasions pour les technologies propres en passant par les biotechnologies; nous avons ce qu’il nous faut pour nous distinguer sur le plan mondial.
  • Nos domaines traditionnels doivent innover pour survivre, la biomasse nous offre des ressources en abondance, nous possédons un écosystème favorable axé sur l’entrepreneuriat avec l’expertise nécessaire pour appuyer l’innovation et la commercialisation, en passant de la technologie médicale à l’énergie verte. Le Nouveau-Brunswick connaît la recette pour démarrer et appuyer les bio-occasions à forte croissance. Nous voyons de nouvelles technologies qui tirent profit de nos ressources naturelles abondantes, que ce soit des fibres provenant de nos cultures et de nos arbres ou l’extraction d’agents bioactifs des flux de déchets des pêcheries pour obtenir des ingrédients cosmétiques ou pharmaceutiques de grande valeur.

Occasions sur le marché international

Les bioinnovations répondent à des marchés et à des enjeux mondiaux comme la sécurité alimentaire, la sauvegarde de l’environnement et l’énergie alternative, sans compter l’invention de nouveaux matériaux et produits qui améliorent les soins de santé. Les investisseurs savent qu’il s’agit d’un investissement stratégique ayant un historique de retours élevés et de bonne performance. Les bio sont présents dans plusieurs marchés, des soins de santé à l’alimentation et l’agriculture, en passant par la santé animale, l’énergie, la fabrication, et ils créent une série d’occasions diversifiées à partir de nos ressources naturelles.

Bref, les occasions sont infinies. Il s’agit de comprendre comment nos bioressources et notre capacité en R et D peuvent servir à nous propulser vers l’avenir.

Non seulement la bioscience est-elle un domaine qui attend son apogée provincial, mais grâce à notre surabondance de ressources naturelles et à notre importante capacité en matière de recherche et développement, nous sommes une destination de choix pour des entreprises bien implantées qui cherchent à développer des produits liés à la santé humaine, la santé des poissons, aux aliments à valeur ajoutée, aux biopesticides, à la bioénergie et aux produits biochimiques. Ajoutez à cela le fait que nous possédons une province couverte d’arbres et gérée par 40 000 propriétaires de lots boisés indépendants (lire entrepreneurs indépendants), des atouts agricoles importants et les pêches les plus diversifiées du pays, ces atouts font de nous une cible de choix pour l’investissement étranger nécessitant de l’appui en R et D et du talent.

Innovation → IDE → Potentiel d’exportation

Nous sommes prêts pour la croissance de l’innovation dans nos domaines traditionnels et cette croissance sera directement liée à ce qui nous distingue et à notre façon d’exploiter notre capacité en matière de R et D, à nos priorités provinciales et à nos importantes ressources naturelles. Alors que nous bâtissons notre proposition de valeur, nous attirons des investissements et des entreprises en démarrage et notre potentiel d’exportation provincial global. Le domaine des biosciences du Nouveau-Brunswick, propulsé par l’équipe de soutien à la commercialisation de BioNB, travaille à démontrer notre véritable proposition de valeur et à contribuer à la prospérité économique de la province.

Mots clés